Marketing

Découvrez nos astuces marketing en vidéo pour booster vos conversions !

Créer un tchat en ligne gratuit avec WordPress et WP chat support

Dans ce tuto, vous verrez comment mettre en place rapidement un tchat en ligne avec le plugin : WP Live Chat Support.

Attention rectification : Collecter des emails n’est pas automatique !

Contrairement à ce que je disais dans la vidéo, pour pouvoir récupérer les emails des visiteurs, vous devez utiliser le célèbre plugin (gratuit) suivant : Contact form.

Là aussi tout est gratuit, donc pas d’inquiétude 😉

Avantages inconvénients d’un plugin de tchat VS un service en ligne

Fonctions avancées :

ICI WP Live Tchat Support l’emporte KO en proposant des services qui ailleurs coûtent (parfois) très chers comme avoir plusieurs opérateurs ou déclencher des messages selon des contextes spécifiques.

Par exemple : 20 secondes d’inactivité sur la page où votre visiteur doit remplir sa carte bleue et passer une commande….

Ca ne veut pas dire que les logiciels en ligne ne sont pas puissants pour autant. Ils sont juste pour la plupart payants pour ce type de fonction.

Temps réel :

Les services en ligne gagnent à ce jeu car ils possèdent tous une application mobile avec possibilité d’avoir une notification directement depuis votre téléphone.

Pas besoin d’être devant son site WordPress et connecté à son compte pour pouvoir répondre à une demande d’un visiteur. On apprécie.

C’est un peu le concept du tchat quand même….

Pour finir, comme je vous le disais, voici une brochette de service en ligne pouvant gérer un tchat en ligne. Il y en a beaucoup. Pour ma part celui que j’ai plus le plus utilisé est Chatra. Je trouve qu’il a un bon rapport qualité prix, mais évidemment cela va dépendre de vos besoins…

Olark

Live Tchat

Tawk.to

Chatra

Crisp

FreshChat

Pendant la canicule… Parlons météo.

J’ai compris un truc !

Je n’ai plus envie de faire du contenu seul !

Ou plutôt, 

J’ai tellement aimé faire du contenu issu de nos échanges que j’ai envie de continuer !

Tu te dis peut-être quel contenu ?

J’y viens.

Pour créer un des modules d’un futur cours, j’ai pris mon micro et je suis parti interviewé un de mes amis ultra doué dans son domaine.

Le genre de pote inspirant.

J’en ai fait un podcast et en mot j’ai ADORÉ l’expérience.

On a parlé pendant 30 minutes de comment vendre ses formations en ligne sur des marketplaces. Si tu veux écouter notre entretien, si tu veux c’est ici.

Le podcast s’appelle le contenu est ROI et va parler au coeur des créateurs de contenu.

Ce n’est pas tout. J’ai décidé également d’ajouter à mon site de formation de wpmarket un nouvel espace :

Ce petit cocon s’appelle le nid c’est l’endroit idéal pour échanger en toute bienveillance et partager des ressources pour faire éclore vos projets de création de contenu et de marketing.

C’est gratuit et disponible ici.

Dès la semaine prochaine j’ai prévu une nouvelle série de top chrono.

Bonne rentrée à tous !

WPFusion partie 5 – Configuration du plugin & personnalisation du contenu

Voici le dernier article de ma série sur WPfusion.

Si c’est votre première lecture je vous recommande de commencer par le début 🙂

Au sommaire ce jour donc, deux choses : la première en vidéo concerne les réglages de WPfusion : oui ma valeur ajoutée sera très limitée si je ne fais que reprendre le même texte sur des pages de configuration, donc je vous invite plutôt à regarder la vidéo pour cette premi!re partie…

En revanche concernant la deuxième partie : Elementor; j’aimerais qu’on en parle !

WPfusion s’intègre avec Elementor et c’est plutôt bien fait

Tout est dans le titre ^^

Avec WPfusion vient une intégration directe dans votre page builder favori (beaver builder est également pris en charge, mais j’ai dit dans votre page builder favori ^^).

Que permet cette intégration ?

C’est très simple.

Elle permet de créer deux sections (disons A et B) et de n’afficher ces sections qu’avec certains mots clés.

Petite illustration ici.

A quoi ca peut bien servir ?

Tout simplement à personnaliser votre site selon votre visiteur.

Si je reprends l’exemple de notre espace de co working….

Imaginon que Jacques, visiteur de notre site consulte un article privé puis se laisse tenter par une consultation de la page formule FREE.

Quelque temps plus tard lorsqu’il retournera visiter notre site, il verra apparaître un bloc de texte, voire même un pavé dans la colonne latérale vantant les mérites de la formule FREE ou même lui proposant une promotion sur cette offre !!!

Cela est rendu possible par l’usage de l’étiquetage des pages (que nous avions vu dans l’article précédent) puis par la personnalisation du contenu via Elementor.

Là aussi les seules limites à cette personnalisation (et à la mise en page) sont votre imagination (surtout si Elementor est de la partie).

Mais on peut aller encore plus loin !

Si si….

Afficher n’importe quelle variable de votre utilisateur.

Un petit tour sur la documentation de WPfusion nous indique que nous pouvons utiliser n’importe quelle variable de votre utilisateur contenue dans un champ (je vous invite à regarder le premier article si la notion de champ ne vous parle pas).

Un exemple ? Je peux afficher :

Bonjour $prénom,
Cette promotion FREE
n’est que pour toi et devrait t’intéresser. 

Bon évidement j’y vais un peu fort, mais c’est pour l’exemple.

Comment afficher cette variable ?

C’est très simple avec un shortcode.

Dans notre exemple cela donnerait,

Bonjour

[user_meta field="first_name"]

On peut également définir un mot si absence de variable de type prénom comme dans l’exemple de WPfusion,

Welcome, [user_meta field="first_name"]Guest[/user_meta]

!

Plus intéressant encore, je peux également créer des conditions de déclenchement sur l’existence d’un tag.

Toujours dans notre exemple je pourrais donc demander à n’afficher ce texte promotionnel QUE si le tag FREE existe.

Intéressant non ?

Vous couplez cela à Elementor par exemple et vous obtenez un espace membre entièrement personnalisable à l’image de votre visiteur et avec des formules ou des promotion adaptées à ses besoins.

Conclusion de cette série sur WPfusion

Comme je le disais, notre série touche à sa fin, mais je suis persuadé que nous n’avons fait qu’un petit tour de WPfusion et surtout de ses applications possibles.

Vu les possibilités techniques et les réflexions stratégiques que ce plugin pose, je pense sérieusement qu’il y a matière à créer une formation complète au sujet du marketing sur WordPress. 

Si vous aimeriez voir des cas concrets et une démonstration de A à Z de l’usage de ce plugin (et d’autres plugins de marketing avec WordPress), vous pouvez vous Préinscrire à cette formation ici. L’idée est de faire de votre site WordPress un véritable outil pour piloter votre marketing et votre communication digitale !

On va construire le programme ensemble, alors n’hésitez pas à me remonter vos questions et vos remarques dans l’espace commentaires ci-dessous. 

J’espère que cette série sur WPfusion vous aura plu ! 

Moi je me suis éclaté comme un petit fou à vous la proposer !

WPfusion – partie 4 : Protéger et tagguer ses pages sous WordPress

Si vous suivez cette série depuis le début, vous devez être impatient.. oui car c’est enfin maintenant que nous allons prendre en main WPfusion pour en faire une démonstration !

A vous quand même que vu la particularité du marketing automation des intégrations ou même des formules cette longue introduction était quelque peu justifiée ?

Vous êtes nouveau ici ? Je ne saurais que trop vous conseiller de commencer cette série depuis le début afin de ne pas être trop perdu.

Nous allons diviser cet avant dernier article en deux parties :

Présentation du projet fictif avec lequel nous allons testé WPfusion 

Il s’agit d’un espace de co working qui possède un blog avec de nombreux articles privés (c’est à dire accessible uniquement après une connexion de l’utilisateur.

Ses contenus à forte valeur ajoutée permettront deux choses : 

  1. Récupérer des adresses email 
  2. Avoir un trafic connecté qui permet de mieux comprendre le parcours de chaque visiteur afin de lui proposer des messages et des emails personnalisés selon ses besoins

En effet comme évoqué dans le dernier article pour que WPfusion puissent récupérer l’historique de connexion et de visite d’un visiteur celui ci doit être identifié.

L’exemple de ce site me parait important donc  : NON vous n’êtes pas obligé d’avoir un espace membre ou un site e-commerce pour capter du trafic connecté sur votre site. Vous pouvez aussi (comme c’est souvent le cas en B2B) miser sur des livres blancs, articles ou autres ressources accessibles contre un email.

Cet aparté étant fait, voyons comment cela se passe concrètement pour l’étiquetage et la protection du contenu (je dis étiquetage en “bon français”, mais parfois je parlerai aussi de taggage au cours de cet article.

Comment protéger une page et la rendre privée avec WPfusion ?

C’est très simple, il suffit de modifier n’importe quel article ou page et de cocher la case demandant à protéger le contenu comme ci-dessous.

Mais comment définir qui aura accès à ce contenu ?

Vous êtes prêt ?

C’est là ou ça devient très intéressant 

Bah avec des étiquettes bien sûr !

C’est donc ultra flexible puisqu’une étiquette peut être donnée après n’importe quelle action réalisée sur votre site (inscription, achat, mise à jour de profil) ou même attribuée depuis votre logiciel d’emailing (à la suite d’un clic sur un e-mail par exemple).

Bref les possibilités sont nombreuses, mais nous verrons dans l’article partie 5, que le plus simple reste encore de définir automatiquement un tag (ou mot clé) appelé « membre » lors de la création d’un utilisateur dans WordPress (une option existe pour cela dans le panneau de configuration de WPfusion).

Comment étiqueter (taguer) une page ?

ALERTE !!!!

On va voir que c’est simple (très simple) de taguer une page. Cela ne doit pas être une raison pour étiqueter toutes vos pages sous peine de vous retrouver enfoui sous un tas d’informations et de mots clés inexploitables.

Il faut donc choisir soigneusement les pages que nous allons taguer (il en va de même pour savoir quoi mettre comme mot clef, je vous suggère de vous créer une nomenclature et de la documenter dans un document commun à tous au passage).

Dans le cas de notre espace de coworking, Il me semble important de taguer les pages qui présentent les formules d’abonnement, ainsi une fois connecté je serai susceptible de savoir qui est potentiellement intéressé par quelle offre et de lui envoyer un email pour cette offre en particulier.

Cette alerte étant passée, voyons voir comment faire :

C’est toujours pareil, allez sur la page à étiqueter, cliquez sur modifier puis ici ajoutez votre mot clé : 

Astuce : Je peux également décider d’attendre un moment (à définir en milli-secondes) avant l’ajout du tag oui car si mon prospect consulte cette page moins d’une seconde est-il vraiment intéressé par mon offre ? 😉

Dans la logique de cet exemple, on a mis directement le nom de l’offre. Ainsi je vais pouvoir cibler (par exemple) un jour ou l’autre tous mes visiteurs intéressés par cette offre en créant un e-mail (automatique ou non).

Pas mal non ?

Plutôt simple également ?

En toute objectivité des outils comme Google tag manager ou même votre auto répondeur peuvent taguer votre page lors d’une visite sur une page en particulier (à condition de créer à chaque fois une règle telle url = telle action). Cependant ils ne peuvent pas protéger le contenu d’une page comme le permet WPfusion.

A quoi ressemble une fiche remplie de tags coté WordPress et auto-répondeur ?

Très bonne question !

Voici coté WordPress une fiche utilisateur

Et coté ActiveCampaign (mon logiciel d’emailing avec lequel je fais mumuse en ce moment même…).

Comment utiliser ces tags ?

Prenons l’exemple d’ActiveCampaign

Je peux créer des règles visuelles (comme avec le scénario ci-dessous) qui permettront par exemple de déclencher un e-mail après l’ajout d’un mot clé (tag) 

Dans le cas de cette automatisation, chaque page est protégée par un jour et dans la séquence d’emails programmée, je vais appliquer le TAG J1 envoyer le premier email puis attendre un jour puis appliquer le TAG J2 et envoyer l’email J2.

Côté WordPress, chaque page est protégée par un TAG (mot clé), ainsi le contenu est délivré au fur et à mesure que les jours passent.

Ceci est bien sûr un exemple (pas forcément le plus simple) parmi une multitude de possibilités.

Les menus aussi peuvent jouer à cache cache.

Vous pouvez cacher des pages, des articles, mais également des items de menu inaccessibles à une personne non connectée.

Utile par exemple : Afficher connexion pour une personne non connectée et déconnexion (avec du contenu additionnel) pour une personne connectée.

Conclusion

Je n’ai fait qu’effleurer quelques une des possibilités de WPfusion, je pense qu’il faudrait des cas pratiques et une formation complète pour aborder pleinement cet outil très complet. Par exemple parler des shortcodes personnalisables, cependant la semaine prochaine pour notre dernier article à ce sujet, nous parlerons de la compatibilité de WPfusion avec Elementor et du panneau de configuration du plugin.

WPfusion : Parlons intégrations (partie 2)

Après avoir vu les principes de l’automatisation dans l’article ci-dessus, passons maintenant au cœur de WPfusion : son intégration avec les outils marketing.

En effet, le but premier de WPfusion est de proposer une passerelle entre votre site WordPress et vos services et outils marketing.

Il est donc plus qu’intéressant de s’interroger sur les outils disponibles afin de mieux comprendre ce que peut techniquement proposer WPfusion :

Les différents types d’outils disponibles avec WPfusion

Je distingue parmi la liste suivante 3 types d’outils.

Attention : Il n’est pas impossible qu’il y ait d’autres types d’outils ou même des services autres que ceux que je vais lister ci-dessous. J‘avoue ne pas avoir testé toutes les intégrations et de nombreuses sont régulièrement ajoutées YOUPIE !

Autre remarque : vous retrouverez certains outils dans plusieurs listes comme ils sont multiples fonctions, mais parfois plus à l’aise sur un domaine que l’autre.

Les auto répondeurs 

Exemple dans la liste 

Drip Active campaign, convert kit…

Objectif de ces outils

Envoyer des emails personnalisé et (ou) contextualisé suite a des comportements spécifique sur le site (panier abandoné, visite d’une page spécifique etc…).

Fonctions possible avec WPfusion

Récupérer l’historique de navigation afin de proposer des email en rapport.

Personnaliser l’apparence du site en fonction du comportement de l’utilisateur

Auto connexion a partir d’un email (pas disponible sur tous les services).

Les CRMs (custumer Relashion Managment)

Exemple dans la liste 

Agile CRM, Sales Force, ontraport, Hubspot etc…

Objectif de ces outils

Permettre de connaître l’historique du client en mettant à jour sa fiche automatiquement ou manuellement via des services avec lesquels le client interagit (commercial ou service client).

Fonctions possibles avec WPfusion

Faire remonter dans la fiche du CRM des tags et un historique de navigation pour l’exploiter dans l’outil. Les fonctions possibles suite à l’ajout de mots clés avec WPfusion dépendent entièrement du CRM choisi. (Notification en temps réel, séquences emails, mise à jour de proposition commerciale ou de fiche client etc…)

Les tchats en ligne

Exemple dans la liste 

Intercom, Gist, Customerly…

Objectif de ces outils

Proposer aux visiteurs du site un tchat en ligne pour faciliter la communication en direct avec ses clients et prospects. Ces outils sont adaptés à la fois pour le service client ou le service commercial.

Fonctions possibles avec WPfusion

On peut envisager de créer un message automatique lorsqu’une personne a visité une page spécifique (ou un ensemble de pages). Le message automatique peut même contenir des variables par exemple : bonjour {prénom}

Trafic connecté = grosse contrainte

Tous ces outils sont bien beaux, mais il ne faut pas perdre de vue une contrainte importante. Pour que la personnalisation fonctionne, le logiciel a besoin de savoir qui visite le site et pour ce faire ce visiteur doit être connecté.

Comment s’arranger pour que nos visiteurs soient connectés alors ?

  1. En leur proposant un espace membre et du contenu exclusif réservé aux membres connectés (WPfusion peut réaliser la protection de ce contenu et de certaines pages par exemple).
  2. En utilisant des liens depuis vos emails en auto connexion, ainsi tout le trafic provenant de vos newsletters sera automatiquement “connecté” à votre site.
  3. Une session connectée est créée lorsqu’un formulaire de newsletter est soumis avec WPfusion dans certains cas.

Vous l’aurez compris générer du trafic connecté n’est pas si compliqué en soi, la difficulté est plutôt de conserver un trafic connecté sur le long terme.

La session est par exemple susceptible de disparaître si votre visiteur vide son cache navigateur et (ou) supprime ses cookies. D’où l’idée de mettre des liens connectés dans chaque lien pointant vers votre site par exemple. A noter que cette fonctionnalitée reste expérimentale dans WPfusion et n’est pas compatible avec tous les outils.

Le marketing automatisé avec WordPress et WPfusion (partie 1)

Je suis très heureux d’introduire une nouvelle série de vidéos sur un plugin que je voulais vous présenter depuis longtemps. Selon moi, s’il y a bien un plugin qui allie parfaitement WordPress et le marketing, c’est celui-ci.

Il s’appelle WPfusion.

Pour qui est fait WPfusion ?

Ce plugin s’adapte à n’importe quel site mais sera particulièrement intéressant pour ceux qui ont déjà une bonne base de données d’emails et peut-être un logiciel d’emailing, car on va aller voir du côté du marketing automatisé.

Plusieurs vidéos sont prévues, pour le moment la première va aborder avant tout la philosophie du plugin, voir ce qu’est le marketing automatisé et voir comment cela peut vous aider.

Le marketing automatisé c’est quoi ?

Le marketing automatisé va nous permettre (par exemple) d’envoyer un email personnalisé suite à une action (le déclencheur) effectuée par un visiteur sur notre site.

Pour la démonstration, je vais avoir mon site WordPress sur la gauche ainsi qu’un logiciel d’emailing sur la droite. Il faut dans un premier temps bien comprendre que nous allons analyser l’activité et le chemin d’une seule et même personne et non pas l’ensemble des visiteurs. L’activité de manière générale va correspondre à des statistiques que l’on pourra suivre à l’aide de Google Analytics par exemple. Là, ce que l’on veut, c’est suivre le cheminement d’une seule personne sur le site, c’est-à-dire quelles pages il a visitées.

Il est intéressant de voir si le visiteur a par exemple ajouté au panier un de mes produits ou si la page des promotions l’intéresse. On va du coup lui mettre une étiquette, un tag.

Ce mot clé, exemple « promotion », on va pouvoir le mettre dans la fiche de notre visiteur. À noter que ça marche également avec Woo commerce et un produit que le visiteur aura ajouté à son panier et qu’il aura acheté ou non. D’ailleurs, pour savoir s’il a acheté ou non, il y a très souvent une page de remerciements, sur cette page, on pourrait ajouter un tag avec le nom du produit acheté pour garder une trace de son achat par exemple. Ainsi, on va pouvoir connaître la valeur du client s’il a acheté tel ou tel produit et suivre son activité. (Client fidèle ? Premier achat ? Client à fidéliser ?)

Le choix de l’autorépondeur

L’intérêt de tout cela est de le coupler avec un logiciel d’emailing. À savoir que tous les logiciels d’emailing ne feront pas l’affaire, il faut choisir ce que l’on appelle un autorépondeur et contrairement à ce que l’on pourrait penser, Mailchimp n’est pas le meilleur en la matière, car ce n’est tout simplement pas sa spécialité.

Avec WPfusion, Il vaut mieux prendre un logiciel d’emailing qui fait d’abord autorépondeur, puis envoi de newsletter ensuite.

Selon moi, le meilleur logiciel d’envoi d’emails à coupler avec WPfusion est Drip. Il est très facile pour l’ajout de tag. Ensuite, ActiveCompaign est très bien également. Mailchimp n’est pas mauvais, mais il n’est pas conçu pour ce type de travail et il ne dispose pas de toutes les fonctions que les autres pourront vous apporter.

L’importance des tags

La différence va résider dans cette fameuse étiquette. Dans un logiciel d’emailing simple, vous n’aurez pas cette fonction de tag contrairement à un logiciel autorépondeur. Ce tag va nous permettre de cibler et de pouvoir envoyer un email au visiteur s’il a visité telle page ou si celui-ci a mis un produit dans le panier, mais n’a pas encore validé son achat. C’est ce que l’on va appeler le « panier abandonné ».

Ce tag qui vient d’être ajouté dans le parcours du visiteur, dans sa fiche WordPress, et sur votre logiciel d’emailing c’est ce que l’on appelle un déclencheur. Et grâce à ce tag, on va pouvoir déclencher un email de rappel, par exemple de produit abandonné dans le panier.

Ensuite, si mon autorépondeur est suffisamment perfectionné, on peut aller jusqu’à créer des conditions de déclenchement avec deux tags pour ne pas trop harceler le visiteur. Cette fonctionnalité va par exemple envoyer un email de rappel de panier abandonné seulement si la personne l’a mis au panier, mais a aussi visité une certaine page, comme par exemple une page contenant une offre promotionnelle.

Il est évidemment possible de taguer n’importe quelle page sur WordPress et créer n’importe quelle règle sur l’autorépondeur, mais il faut tout de même apprendre à utiliser ces tags pour obtenir de bons résultats, ce n’est pas si simple que ça.

Que faut-il taguer ?
Quelle règle faut-il créer ?
J’ai les informations mais dois-je les exploiter ?
Parfois l’aspect Big brother est a éviter pour ne pas effrayer vos prospects (à juste titre).

Ce que WPfusion va pouvoir apporter

Là, on vient de le voir dans un sens, c’est-à-dire que suite au tag des pages sur WordPress, ça remonte vers le logiciel d’emailing, mais ça marche également dans l’autre sens.

Par exemple : si un visiteur a été ajouté dans mon logiciel d’emailing, je peux demander à WPfusion de lui créer un compte sur mon site WordPress.

Autre possibilité, en descendant de l’email vers WordPress, imaginons qu’il y a un bouton ou un lien sur l’un de mes emails et que ce lien est important pour moi, parce que ce bouton oriente le visiteur vers une landing page. Je peux très bien ajouter un tag en disant que ce visiteur a cliqué sur ce lien qui est important pour moi, et ça va automatiquement synchroniser ce tag entre le site WordPress et le logiciel d’emailing.

Ce tag sera accessible partout et c’est très pratique pour connaître le parcours du client et adapter le message sur son site.

Ah oui j’oubliais on pourra également afficher un message différent sur son site WordPress en sa basant sur des tags. elle est pas belle la vie ?

https://media.giphy.com/media/xT8qB2e02TaKVIsaU8/source.gif

Il n’y a pas que les tags dans la vie il y a les champs aussi

Il y a donc les tags d’un côté et les champs de l’autre, les tags peuvent être retirés et ajoutés à volonté selon les actions.

Considérer un tag comment un interrupteur. Une photo à un instant T.

Un champ, lui, va récolter des informations qui ne vont pas bouger comme le nom et le prénom. WPfusion va permettre de synchroniser tous les champs souhaités entre WordPress et le logiciel d’emailing lors de la création d’un compte.

Je recommande néanmoins de synchroniser des choses qui seront utiles et qui pourront servir lors de l’envoi des emails, comme le nom et le prénom par exemple.

Pour chaque champ posez-vous les questions suivantes :

Cette info me sera-t-elle utile comme variable dans un email ?
Exemple bonjour {NOM} {PRENOM}

Et (ou)
Cette info me sera-t-elle utile pour construire un segment ?
Le code postal est par exemple utile si vous ne voulez cibler que la région parisienne par exemple.

Si vous ne respectez pas ces règles vous risquez très vite de vous retrouver avec trop d’informations et une base pas très propre à tel point que vous ne saurez même plus comment l’exploiter….

Je l’ai souvent vu hélas….

En conclusion

Cela me paraissait important d’aborder cette philosophie avant de vous montrer comment utiliser ce plugin dans les prochaines semaines. Les possibilités avec WPfusion sont très vastes et ça peut s’adapter facilement, simplement en réfléchissant à comment taguer ces pages et savoir ce que l’on va faire de ces informations récoltées dans l’autorépondeur.

C’est tout pour aujourd’hui, la semaine prochaine, on va voir ce qu’il est possible de faire avec ce plugin. On parlera en détail des intégrations possibles de cette extension avec les services en ligne type auto répondeur CRM tchat en ligne etc….

Collecter des emails avec Elementor PRO

Aaaaaah, enfin un sujet bien marketing ! Comment puis-je récupérer des emails pour mon activité avec Elementor Pro ? C’est une fonction « un peu cachée », mais Elementor s’intègre avec bon nombre de logiciels d’envoi d’emails, comme MailChimp, ConvertKit ou bien encore Drip. Nous avons déjà un très bon constructeur de pages. Pourquoi ne pas utiliser les fonctions du formulaire également ? Dans cette vidéo, nous nous attarderons sur les possibilités de connexion avec MailChimp, mais bien d’autres solutions sont possibles et mériteraient d’autres tutos.

Mais Elementor, ce n’est pas un plugin de capture d’email !

C’est déjà très bien qu’Elementor propose ce service. Maintenant, si vous désirez passer à la vitesse supérieure pour la capture d’emails, je ne saurai que trop vous recommander l’excellent plugin Thrive Leads, qui, selon moi, est le plus complet. Ce qu’il propose en plus d’Elementor : AB testing, reporting, et une ribambelle de formats plus ou moins intrusifs pour tenter de récupérer les emails de vos visiteurs. Concernant l’éditeur de formulaires de Thrive Leads, vous ne serez pas trop perdu par l’interface, car ils se sont, disons-le clairement, très fortement inspirés d’Elementor.

Alors, ai-je besoin de Thrive Leads ?

À mon avis, dans un premier temps, pas du tout.

Comme je l’explique dans ma vidéo, pas besoin de fonctions complexes quand on peut insérer un formulaire directement dans un article, car en matière de conversion, c’est souvent redoutablement efficace !

Imaginez un article qui propose une introduction qui donne l’eau à la bouche à votre prospect, puis, vers la fin, et DANS l’article, vous lui proposez d’en savoir plus. Le deal est simple : en échange de votre email, je vous envoie un ebook complet sur le sujet. Non seulement vous avez demandé l’email sans avoir recours à un pop-up qui pourrait l’agacer, mais surtout vous avez apporté beaucoup de valeur avec votre article et votre contenu à votre visiteur, avant même qu’il ne donne son email !

Il a donc toutes les raisons de vous faire confiance pour la suite (bien sûr, vous avez apporté autant de soin à votre ebook qu’à votre article). Et a ce propos, rassurez vous  pas forcément besoin d’écrire un ebook !

Parfois, une check-list téléchargeable est également très efficace !

Vous souhaitez ajouter votre formulaire de capture à d’autres articles qui pourraient avoir un lien avec votre ebook ? Rien de plus simple avec Elementor : enregistrez simplement votre formulaire sous forme de modèle, pour pouvoir l’ajouter directement, et où vous le souhaitez, à d’autres articles !

Alors, à vos stylos ! Je veux voir de beaux articles et de beaux ebooks 🙂 N’hésitez pas à partager vos créations dans les commentaires ci-dessous ! Consulter également cet article pour découvrir les fonctions de marketing offertes par elementor PRO.

Les vendredis #CREATIFS

Prenez une longueur d'avance avec mes conseils et tutos pour créer VOTRE business avec WordPress. Chaque vendredi.

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque semaine nos derniers articles de blog par courrier electronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscriptions ou en nous contactant à l'adresse [email protected] Notre newsletter est envoyée par Active Campaign société américaine membre du privacy shield.

Retour haut de page